Mireille
Toulotte-Henriet

Psychologie clinique
Psychothérapie intégrative
Supervision intégrative

Pour adultes et adolescents
Individuel & couple & groupe
✆ +33 (0) 7 50 93 89 54

Rentrons à La Maison

Nous voici arrivé.e.s au temps du solstice d’hiver, de Noël et de ses énergies christiques lumineuses, du passage à une autre année du calendrier…
Tout autant de rendez-vous qui nous invitent à laisser l’ancien nous quitter, pour nous ouvrir au (re)nouveau toujours en attente d’éclosion au cœur de l’Être.

En amont des festivités qui s’annoncent, entre sapin joliment décoré et feu dans la cheminée, dans le silence paisible de ces courtes journées de décembre où il fait bon se lover chez soi et en Soi, il peut être l’heure d’un bilan de vie et d’envies.
Où en suis-je de mes rêves et de mes élans ?
Suis-je assez, en cette fin d’année, aligné.e sur mon essentiel ?
Qu’ai-je à lâcher pour vivre plus en phase avec ma nature profonde, en entendant l’appel de mon âme ?

Nous délester de l’ancien, c’est peut-être accepter de laisser nous quitter tous ces fardeaux dont nous nous encombrons pour nous sentir exister, à coups de « il faut, je dois, je n’ai pas le choix »…
Croyances illusoires de l’ego, qui a tellement besoin de s’inventer des poids, pour se croire digne de dire « moi ».
Ces derniers peuvent prendre de multiples formes selon chacun.e, au détour de nos réussites affectives, financières et sociales, qui dans ce plan de conscience constituent le socle d’une bonne estime de soi.

Et si la crise économique et énergétique actuelle n’était pas une malédiction, mais un coup de pouce de La Conscience nous incitant à nous arrêter et à questionner la validité de tous ces « absolument vital ! » aux couleurs matérielles ?
Car La Vie toujours aide La Vie… et les enfants gâtés de l’occident, même s’ils ne veulent pas toujours se l’avouer, sont de plus en plus souvent rudement sommés de regarder qu’ils ont exagéré, et que notre planète est arrivée à un tel point de surexploitation que c’est notre survie collective qui est actuellement en jeu.

Et pourtant… si nous prenons vraiment le temps de nous mettre en face des rêves essentiels de notre cœur, bien souvent, nous constatons qu’ils sont bien plus simples que ce que notre quotidien surchargé ne le laisse penser.
L’amour, l’amitié, le partage, le sourire, le rire, la compassion, la santé, la joie, la solidarité… tous ces mots qui vont circuler abondamment dans les jours à venir, se trouvent rarement du côté de l’argent.
Après des années de “toujours plus pour être heureux”, nous avons peut-être l’immense chance d’être enfin (r)appelés du côté de “et si on essayait moins et mieux pour vivre en paix et en harmonie, tous ensemble ? ».

Se délester, s’alléger, créer de l’espace nous recentre vers les élans du cœur, si nous acceptons de regarder et d’abandonner certains conditionnements issus de l’histoire.
Car si nous questionnons notre course effrénée à l’avoir et au faire, nous rencontrons souvent un.e enfant blessé.e qui a cru que pour être digne d’être aimé.e, il.elle devait posséder, performer, gagner, écraser, régner, briller…
A partir de l’espace paisible de La Conscience qui peut contempler cette histoire et l’histoire, nous pouvons à chaque instant lui prendre la main et l’apaiser, pour nous ancrer dans une vie adulte digne de ce nom.

Et si les vrais cadeaux de cette fin d’année se nichaient en vérité dans un temps d’arrêt pour se retrouver au pays de La Conscience ?
Alors, tous les souhaits et baisers échangés dans les jours à venir feraient pleinement sens, et nous ouvriraient à une année vraiment nouvelle et réjouissante d’espérance.
Je fais le vœu pour 2023 qu’ensemble, nous rentrions de plus en plus souvent à La maison de La Paix, L’Amour et La Joie, pour plus de sororité/fraternité, d’harmonie et de douceur pour chacun.e au quotidien.

Joyeux maintenant !

Mireille