Mireille
Toulotte-Henriet

Psychologie clinique
Psychothérapie intégrative
Supervision intégrative

Pour adultes et adolescents
Individuel & couple & groupe
✆ +33 (0) 7 50 93 89 54

Le Pass Conscience
Mireille Toulotte-Henriet - Blog - Le Pass Conscience
Voilà un bon moment maintenant qu’au pays de la Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité, le débat « être ou ne pas être vacciné∙e » fait rage. Et ces préceptes fondateurs de la démocratie résonnent dans mon être en forme de point d’interrogation, dans le chaos d’un virage important pour l’ensemble de la planète. Dans ce débat, il est question de liberté, de sécurité et de loi. Pour ne citer qu’un exemple bien connu… À ma gauche sur le ring, des personnes vaccinées revendiquent le droit à la liberté de vivre « comme avant » hors confinement, et d’être sécurisées par rapport au risque d’être contaminées par un virus. À ma droite, des personnes non-vaccinées soutiennent qu’elles sont libres de se soigner comme elles le désirent, et qu’elles ont besoin pour se sentir en sécurité de ne pas recevoir dans leur corps un produit expérimental aux résultats peu probants. Le match peut commencer, les paris sont ouverts ! Au passage, la loi des hommes a tranché, les non-vacciné∙es sont en ce moment exclu∙es du social au nom de la protection du collectif, « ta liberté s’arrêtant là où commence la mienne ». Qui a raison, qui a tort ? Du point de vue de l’ego, l’expérience m’a appris qu’il ne peut y avoir que division, logique de camps, conflits, mental qui s’agite et émotions qui flambent. La nature de ce plan de conscience est ainsi faite. Quand je me penche sur mon intériorité pour me situer dans ce débat et que j’y rencontre « mon petit moi », force m’est de constater que je ne me sens ni libre, ni sécure : des tensions corporelles me crispent, des vagues d’émotion me traversent, les pensées s’en donnent à cœur joie. S’il y a bien une chose qui est claire, c’est que La Paix profonde que je recherche ne règne pas dans ces contrées. Je me vois analyser avec mon intelligence la situation à travers le prisme de mon histoire, tandis que mon corps, miroir implacable de vérité, me montre que ça n’est pas la bonne direction à emprunter. Entourée d’humains vaccinés et non vaccinés que je souhaite respecter, je suis conviée à trouver une issue à cette impasse, si je veux continuer à cheminer avec chacun et chacune dans des relations vraies et chaleureuses. Ce jour, il me revient la première Loi ramenée par ce bon vieux Moïse lors de son expérience mystique sur le Mont Sinaï, ce premier commandement qui peut nous aider à remettre l’Église au milieu du village, à condition de l’entendre dans sa modernité actuelle et de laisser tomber au passage l’image du barbu sur son nuage : « tu n’auras pas d’autres Dieux que moi ». J’y entends « rappelles-toi de donner l’absolue priorité à la vie spirituelle et à l’Éveil de La Conscience dans ton quotidien, sinon, en chemin, tu risques de t’égarer ». A partir de cette Loi de Vie fondamentale, me voici conviée à redéfinir la liberté et la sécurité, et je me rappelle que je peux aussi goûter à un espace de l’Être où les sensations, les émotions et les pensées s’apaisent. Et voilà Jésus qui se range à côté de Moïse pour me glisser au creux de l’oreille « Le Royaume des Cieux est là, en toi, à portée de cœur ». Le cœur… mais oui bien sûr, la sortie de l’impasse c’est par là. Le cœur me guide vers l’armoire à chaussures et je pars me promener dans la nature. La Présence se révèle à chaque pas, le personnage et ses croyances laissent peu à peu la place à quelques bribes de vérité, et il m’apparaît que « vacciné∙e ou pas vacciné∙e, telle n’est définitivement pas la question ». Le débat extérieur n’a plus aucun sens, je n’ai plus qu’à me rappeler que je suis libre et en sécurité si je respecte La Loi fondamentale de La Conscience, transmise à tous les humains depuis l’aube de l’humanité, par tous les sages de toutes les grandes traditions spirituelles. En attendant le vaccin qui nous délivrera définitivement de l’ignorance, la situation mondiale actuelle et les souffrances qu’elle révèle convient un nombre croissant d’humains à se tourner vers l’intériorité, pour traverser les voiles de l’illusion et s’éveiller à leur véritable nature. Au pays de La Présence, nous sommes irrémédiablement libres, égaux, égales et en fraternité/sororité, car nous sommes Un. À chaque interpellation autour de la question du pass vaccinal, je suis peut-être gentiment convié.e par La Vie à me rappeler qui je suis en vérité, en activant mon Pass Conscience.
Mireille