Mireille Henriet

Psychothérapie intégrative

Psychanalyse corporelle intégrative Les difficultés du présent vont être explorées en lien avec leurs origines inconscientes, ces "vieilles histoires" non résolues du passé qui se répètent régulièrement dans le présent. En apaisant l'enfant blessé en soi, en apprenant à se connaître et s'accepter tel que l'on est, il est possible progressivement de mettre en place de nouveaux comportements, favorisant le bien-être et la santé.
Les patients concernés
Ce travail est particulièrement adapté aux adultes, aux adolescents et aux couples présentant :
- des troubles de la santé : addictions (alcool, jeu, dépendance affective...), troubles des comportements alimentaires (boulimie, anorexie), dépression, anxiété, troubles obsessionnels compulsifs, phobies, problèmes psychosomatiques, burn-out, troubles du sommeil, troubles sexuels;
- des difficultés de vie : problèmes de couple, conflits familiaux, échecs scolaires ou professionnels, difficultés dans les contacts sociaux, manque d’estime de soi, manque de confiance en soi en tant qu'homme et femme, conflits avec l’autorité, deuils problématiques.

Il convient aux personnes ayant besoin de :
- traiter leurs souffrances en profondeur en leur donnant du sens, ce qui prend un certain temps;
- profiter des difficultés rencontrées pour se remettre en question et se découvrir intérieurement.

En pratique
Dans les trois à cinq premières rencontres, mon travail consiste essentiellement à cerner de quoi la personne a besoin, ce qui implique :
- de comprendre au mieux le problème qui l'amène et de vérifier si mon approche lui convient; si ça n'est pas le cas, de l'aider à se réorienter;
-
de sentir si la prise de contact est porteuse de la confiance minimum nécessaire à une psychothérapie;
- d'être disponible pour répondre à toutes les questions.

Le cas échéant, nous fixerons un cadre de travail :
- une à deux séances par semaine en individuel (séance de ¾ d’heure);
- une séance toutes les deux ou trois semaines en couple (séance d’une heure).

Les grands axes de travail

1


La psychothérapie intégatrive est issue du croisement des apports :
- de la psychanalyse freudienne et postfreudienne (Klein, Winnicott, Bion, Dolto, Szondi...);
- de la psychanalyse corporelle de B. Montaud;
- des psychothérapies humanistes et psyhocorporelles (gestalt, arthérapie, jeux de rôle...).

Le travail proposé est articulé autour de trois grands axes, qui intègrent les sensations corporelles, les émotions et le sens émergeant dans la séance. Il passe principalement par la parole, mais intègre également différents outils comme le jeu de rôle, le dessin, la psychogénéalogie...

1) Observer comment nous nous arrangeons sans cesse involontairement pour souffrir de la même manière.
« C’est toujours la même chose, je me suis encore fait avoir, je suis abandonnée une fois de plus, je suis sans cesse trahi… » : nous le savons tous intuitivement, les mêmes douleurs reviennent en boucle dans notre vie.
Nous
croyons d'abord souvent que nous sommes « victimes du hasard » qui a mal fait les choses, et nous espérons sortir de ces souffrances en changeant la situation extérieure : nouveaux conjoint, travail, amis… I
l arrive que nous nous rendions compte ensuite que "ça n'est peut-être pas un hasard", et qu'il existe une solution via la remise en question personnelle.
Devenir conscient de notre responsabilité dans les difficultés que nous arrivent, en étant persuadés par ailleurs que nous faisons tout pour les éviter. Avoir alors une chance de récupérer du pouvoir sur notre quotidien, en agissant sur notre vie intérieure.

2) Découvrir que nous sommes à la fois responsables et innocents de nos souffrances, en explorant les origines passées de nos comportements.
« Le passé c’est le passé, je ne revivrai plus jamais cela, je ne serai pas comme mes parents, moi je vis l’instant présent… » : nous faisons tout pour éviter que les moments difficiles de notre histoire ne se reproduisent, pour parfois finalement constater qu’ils sont de retour dans notre vie actuelle.
Nous portons tous au fond de nous des "oubliettes" où sont rangés les souvenirs et les émotions difficiles de notre enfance; c’est l’inconscient. Dans l’inconscient, le temps n’existe pas; les blessures que nous n’avons pas pu cicatriser quand nous étions enfants restent pleinement vivaces, et attendent d’être mises en lumière et guéries.
Rencontrer le petit enfant en nous qui a mal, et que personne encore n’a consolé. L'écouter avec bienveillance nous raconter ses peurs, ses peines, ses colères, pour diminuer son pouvoir sur notre vie d’adulte, puisqu'il n’est alors plus obligé de rejouer dans le présent ce qui lui est arrivé pour se faire entendre.

3) Explorer de nouveaux comportements libres du passé, qui ramènent la santé et le bien-être dans nos vies.
« C’est décidé, demain, j’arrête de fumer, de me disputer avec ma femme, de me soumettre à mon patron… » : nos bonnes intentions de changement de comportements ont souvent du mal à devenir une réalité dans la durée.
Notre personnalité se construit de la naissance à la fin de l’adolescence, elle influence chacun des instants que nous vivons et n’est pas facilement modifiable. Plus nous essayons de « changer » en volonté, plus nous retombons dans nos « travers »; notre personnalité se sent rejetée, se révolte et continue de plus belle à fonctionner de la même manière.
A
paiser nos souffrances de la vie quotidienne en mettant en place une nouvelle manière d’agir plus adaptée car plus adulte. Transformer de manière progressive et durable nos comportements, sur la base solide d'une personnalité qui s'est sentie accueillie.

 Membre de :

- l’Association des Psychologues Praticiens d’orientation Psychanalytique (APPpsy)

- l’Union Professionnelle des Psychologues (UPPsy)

Mireille Henriet
N° d’Adeli : 349312421
78 boulevard de Strasbourg, 1er étage
34000 Montpellier

+33 (0) 7 50 93 89 54
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.